Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Zones blanches : pour un accès plus juste au numérique

3 février 2018 - Les zones blanches empêchent de nombreux Français d’avoir accès à internet. Le Gouvernement a conclu un accord avec les opérateurs téléphoniques pour qu’ils résolvent cette injustice en investissant dans les territoires concernés.

Alors que 3 recherches d’emploi sur 4 se font aujourd’hui par internet, l’accès à internet sur tout le territoire est un enjeu primordial pour la cohésion sociale.

« La téléphonie et le numérique sont, à nos yeux, non pas un luxe mais un bien essentiel. »
Julien Denormandie, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires

L’Etat a donc trouvé un accord historique avec les 4 opérateurs de téléphonie mobile pour généraliser une couverture mobile de qualité pour l’ensemble des Français.

  • Cet accord prévoit des engagements concrets pour lutter contre la fracture numérique
  • La fin des zones blanches. En 3 ans, l’Etat traitera autant de zones que l’ensemble des programmes gouvernementaux depuis 15 ans, car chaque opérateur devra fournir 5 000 nouvelles installations supplémentaires.
  • La généralisation de la 4G. Tous les sites mobiles seront équipés en 4G. Cela implique de l’apporter à plus d’un million de Français sur 10 000 communes.
  • L’accélération de la couverture mobile sur les axes de transport. Cela concerne en particulier les lignes TER qu’empruntent de nombreux Français.
  • L’amélioration de la qualité du service. Pour être considérée comme couverte, une zone devra bénéficier d’un service de bonne qualité.
  • La généralisation de la couverture téléphonique à l’intérieur des bâtiments, notamment en utilisant les réseaux Wifi comme relai.
  • Cet accord est gagnant pour toute la population
  • Les opérateurs s’engagent à investir plus de 3 milliards d’euros supplémentaires. Ils financeront l’ensemble des investissements.
  • En contrepartie, le Gouvernement a accepté le principe de renouveler les fréquences dont les opérateurs ont besoin pour exploiter leur réseau.

La mise en oeuvre de cet accord sera publique et pourra être suivie par tous les citoyens sur le site monreseaumobile.fr.

« C’est un accord gagnant pour toute la population ! (...) Avec cet accord, les opérateurs s’engagent à investir beaucoup plus et beaucoup plus vite dans les infrastructures, et ce sur une base contraignante ! »
Julien Denormandie