Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Communiqué - LaREM défend une écologie du quotidien vers une société durable

9 février 2021 - LaREM défend une écologie du quotidien pour accélérer la transition vers une société durable

À l’issue d’un bureau exécutif dédié au climat, La République En Marche rappelle son soutien à la réforme constitutionnelle dans son acception la plus forte avec l’inscription de la mention « garantir » dans la Constitution et souhaite la mise en place d’un chèque alimentation durable dès cette année.

La Convention citoyenne pour le climat est emblématique de l’esprit « En Marche » : l’intelligence collective et une meilleure prise en compte des citoyens dans les grands débats de société permettent de revitaliser la démocratie.

Le bureau exécutif de ce lundi 8 février a permis d’échanger sur les projets de loi issus de la Convention citoyenne et sur la philosophie qui sous-tend l’action environnementale de la majorité avec les ministres Barbara Pompili, Julien Denormandie et Emmanuelle Wargon.

Le mouvement a souligné son attachement à l’inscription à l’article 1er de la Constitution de la formulation « [La France] garantit la préservation de la biodiversité, de l’environnement, et lutte contre le dérèglement climatique », poussant une obligation de résultat.

« Nous n’avons plus le temps de croire à l’écologie incantatoire. Nous agissons depuis 2017 avec des solutions écologiques concrètes, permettant une réelle transition vers une société respectueuse de l’environnement et solidaire. »
Stanislas Guerini, Délégué Général de La République En Marche

A l’opposé des discours moralisateurs et incantatoires, le mouvement revendique une écologie du quotidien et de résultat. Dans cet esprit, La République En Marche soutient l’instauration d’un chèque alimentation durable.

Cette mesure, proposée par LaREM dans le cadre de sa contribution à l'après-crise "Reconstruire ensemble" et activement soutenue par des parlementaires dont Mounir Mahjoubi, remplit un triple objectif : écologique (soutien à une agriculture plus durable), de santé (une meilleure alimentation) et de solidarité. C’est un premier pas vers un droit à l’alimentation durable. Une mise en place dès cette année ne nécessiterait pas un changement législatif.

LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE !

CONTACTS PRESSE : Benjamin Sayag 06 14 66 15 00 - benjamin.sayag@en-marche.fr - Lisa Boukraa 06 32 49 01 80 - lisa.boukraa@en-marche.fr