Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Europe, élections consulaires : le Bureau exécutif de LaREM s'est réuni le 20 janvier 2020

21 janvier 2020 - Le Bureau exécutif de La République En Marche annonce ses premiers candidats pour les élections consulaires et fait le point sur la mise en oeuvre du programme Renaissance.

Paris, le 20 janvier 2020

Le Bureau exécutif de La République En Marche, réuni ce lundi soir, a abordé les différents rendez-vous électoraux du premier semestre 2020, dont les élections consulaires. Par ailleurs, huit mois après les élections européennes, Stéphane Séjourné, eurodéputé et président de la délégation Renaissance au Parlement Européen, et Pieyre-Alexandre Anglade, responsable pour les affaires européennes auprès du Bureau exécutif, ont détaillé la mise en œuvre du programme Renaissance.

Élections consulaires : LaREM présente ce soir ses 9 premières têtes de liste

En mai 2020, les Français de l’Étranger voteront pour leurs conseillers consulaires : le samedi 16 Mai (continent américain) et le dimanche 17 Mai (reste du monde) prochains, 443 conseillers et 68 délégués seront élus dans les 130 circonscriptions consulaires. Pendant les 6 ans de leur mandat, ils représenteront au plus près des citoyens de leur circonscription la communauté française à l'étranger et seront des acteurs facilitant le lien entre les Français(es) et l’Ambassade et/ou le Consulat mais aussi avec les parlementaires élus à l'étranger (pour rappel, il y a 11 députés et 12 sénateurs élus par les Français de l’étranger).

Les conseillers consulaires ont un rôle local : ils participent à l'attribution des bourses scolaires et des aides sociales et soutiennent les dispositifs de formation professionnelle des Français à l’Étranger. Ils siègent aussi aux conseils d'établissement des écoles françaises pour y défendre les intérêts des familles. Ils peuvent être consultés sur toutes questions relatives à la communauté, de la sécurité à l'économie en passant par la culture. La mission d’un élu consulaire est aussi politique puisqu’il est Grand Électeur des 12 sénateurs représentant les Français établis hors de France.

La Commission d’Investiture Consulaire de La République En Marche a soumis au Bureau exécutif neuf premiers candidat(e)s, dont les investitures et le soutien ont été validés ce soir :

  • Pascale Richard, candidate investie pour la 9ème circonscription des États-Unis (New-York)
  • Bruno Pludermacher, candidat investi pour la 3ème circonscription d’Allemagne (Munich, Stuttgart)
  • Caroline Renault, candidate investie pour la circonscription Autriche, Slovaquie, Slovénie
  • Hugues Le Cardinal, candidat investi pour la 2ème circonscription d’Italie (Milan)
  • Jean-Christophe Masmalet, candidat investi pour la circonscription Roumanie/Moldavie
  • Yann Gilbert, candidat investi pour la circonscription Nigéria
  • Gilles Joachin, candidat investi pour la circonscription Guinée
  • Thierry Chenut, candidat investi pour la circonscription Indonésie
  • Catherine Métayer, candidate soutenue pour la circonscription d’Andorre

Renaissance : de nombreux chantiers phares de la délégation lancés

Moins de 2 mois après l’élection de la nouvelle Commission, la délégation Renaissance, forte de positions stratégiques dans toutes les commissions et sur tous les dossiers prioritaires, exerce déjà une influence déterminante sur l’agenda européen :

Sur la transition écologique :

A l’initiative de la délégation Renaissance, l’urgence écologique a été déclarée par l’Union européenne. Dans la foulée a été actée la transformation de la Banque Européenne d’Investissement en Banque du climat, avec €1 000 milliards d'investissements d’ici 2030. Quant aux positions du Parlement et de la Commission sur le « Green deal », elles reprennent 95% des propositions phares du programme Renaissance : neutralité carbone d’ici 2050, taxe carbone aux frontières, objectif contraignant de réduction des pesticides, 30% de zones marines et terrestres protégées, fin des subventions aux énergies fossiles, l’accord de Paris comme clause essentielle dans les accords commerciaux, fin des emballages plastiques non-recyclables d’ici 2030.

De nombreux autres chantiers ont été lancés :

  • Le Pacte Simone Veil, auquel était consacré l’événement de rentrée du groupe Renew ;
  • La Conférence pour l’avenir de l’Europe, qui a reçu le soutien d’une large majorité du Parlement la semaine dernière, fera grâce à Renew une large place aux citoyens tirés au sort ;
  • L’Europe sociale : des concertations avec les syndicats sur le salaire minimum européen ont commencé et une proposition sur les droits des travailleurs des plateformes est à venir.