Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Communiqué – Nombre de candidatures à l’investiture LaREM pour les européennes

27 novembre 2018 - 2671 candidatures ont été reçues et parmi elles, 41% de femmes.

La Commission Nationale d’Investiture (CNI) des européennes a commencé ses travaux et s’est réunie à deux reprises. Elle s’est fixée pour ambition, d’ici la fin du mois de janvier, d’examiner les 2671 candidatures reçues. Elle soumettra ensuite ses recommandations au Bureau exécutif de la LREM à qui il appartiendra de se prononcer sur la liste finale dans les semaines suivantes.

Le processus de candidature a débuté le 26 septembre dernier par l’envoi d’un mail à l’ensemble des adhérents du mouvement et s’est clôt le 19 novembre à minuit. Les candidats à l’investiture ont rempli un questionnaire exigeant et précis, leur demandant de faire part de leurs motivations et d’envoyer une courte vidéo sur leurs priorités pour l’Europe. Ce questionnaire a pris en moyenne aux candidats 2 heures à compléter.

« Ce processus de sélection marque une étape fondamentale dans la construction d’une liste de rassemblement. Nos candidats porteront avec détermination le projet de refondation de l’Europe et contribueront à nouer les futures alliances politiques au sein du Parlement européen. » Philippe Grangeon, Délégué Général par intérim du mouvement.

« Notre commission s’emploie à identifier des profils de femmes et d’hommes qui souhaitent porter notre projet européen afin de pouvoir proposer une liste d’ouverture et de compétences, représentative des talents dans leur diversité. C’est aussi cela notre réponse au camp du repli : plus nous serons largement rassemblés autour d‘un projet, plus nous serons en capacité de répondre aux enjeux historiques de cette échéance. » Jean-Marc Borello, président de la CNI.

L’appel aux femmes lancé le 12 novembre dernier a par ailleurs permis de faire passer de 24% à 41% les candidatures féminines en une semaine.

« Cette progression montre très concrètement que nos efforts pour lever les barrières à l’engagement et combattre l’autocensure sont utiles et nécessaires. » Sabine Thillaye, membre de la CNI et Présidente de la Commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale.

Sur les candidats enregistrés par LaREM, 83% n’ont jamais eu de mandat électif et plus de la moitié ont un engagement associatif. Le plus jeune candidat a 18 ans, la plus âgée a 77 ans. Ils sont étudiants, retraités, écrivains, sportifs, agriculteurs, artisans, associatifs, intellectuels, professionnels de santé, enseignants… Cette méthode unique de sélection, plus aboutie que lors des élections législatives de 2017, est la preuve de notre volonté de renouveler les pratiques et les visages en politique.

L’évaluation des candidats portera sur leur expertise sectorielle au regard des grands défis européens, leur potentiel à mener campagne et à assumer une fonction élective ainsi que sur leur ancrage territorial.

« Comme lors de notre Grande Marche pour l’Europe, nous constatons que l'engagement pour l’Europe vient de tout le territoire et d’une très grande variété de profils, c’est essentiel et c’est une fierté que de le constater ». Joël Le Jeune, maire de Trédrez-Locquémeau, membre de la CNI.


L'équipe de La République en Marche