Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Candidature à la fonction de Délégué Général

8 novembre 2017 - Candidature de Christophe Castaner à la fonction de Délégué Général.

Christophe Castaner

Profession de foi

Nous sommes La République en Marche

Chères marcheuses, chers marcheurs,

J’ai proposé ma candidature pour devenir délégué général de notre Mouvement et je veux vous dire en quelques mots les motivations et les valeurs qui m’animent.

L’élection d’Emmanuel Macron et la victoire de notre Mouvement aux élections législatives ouvrent une opportunité historique de transformer le modèle économique et social français. Rien de tout cela n’aurait été possible sans vous : c’est ma conviction.

Elu de terrain, j’ai rejoint En Marche ! parce que, comme beaucoup d’entre vous, je n’acceptais plus les règles du jeu politique tel qu’il existait. Parce que nous avions pris l’habitude de voter contre un candidat plutôt que pour un projet. Parce qu’il était devenu honteux de s’engager dans une formation politique. Parce qu’il semblait illusoire de pouvoir représenter ses concitoyens sans avoir préalablement exercé plusieurs mandats.

Notre Mouvement est né du refus de ces blocages et de la volonté de transcender les clivages. Tout au long de la campagne, nous avons porté un projet de transformation de notre pays et nous sommes parvenus à rassembler une majorité de Françaises et de Français autour de cette ambition. En six mois déjà, grâce à vous, cet espoir qui semblait fou s’inscrit dans la réalité.

Grâce à vous, nous avons renforcé les exigences de probité, d’exemplarité et de transparence dans notre vie politique.

Grâce à vous, nous avons levé les blocages du monde du travail et placé le dialogue social au cœur de la vie de nos entreprises.

Grâce à vous, nous avons présenté un budget qui réconcilie le travail et le capital, car ils forment les deux jambes de la prospérité économique et sociale.

Grâce à vous, nous avons défendu les Accords de Paris pour le climat, renoué avec la promesse européenne et nous ne cesserons de lutter contre toutes les formes de sexisme, de discrimination, de harcèlement et d’agressions envers les femmes car elles portent atteinte à l’idée que nous nous faisons de la dignité et de l’égalité.

Chères marcheuses, chers marcheurs, en un mot, grâce à vous, la transformation du pays est en marche.

Fidèles à l’ADN d’En Marche, il nous revient à présent de réinventer notre Mouvement politique. C’est pour conduire avec vous cette mission essentielle que je suis aujourd’hui candidat. Je dis essentielle car il s’agit d’accompagner les transformations conduites par le Gouvernement et nos parlementaires, tout en préservant la voix singulière de notre Mouvement qui sera indispensable à la réussite du quinquennat.

Nous allons être un Mouvement qui réfléchit, qui s’interroge sur les grandes orientations de nos politiques publiques et qui anticipe les débats qui animeront notre société dans les années à venir. Nous allons être un Mouvement qui continue à expérimenter de nouvelles initiatives ancrées dans nos territoires. En lien avec le tissu d’acteurs associatifs et d’élus locaux, nous allons porter des projets innovants et utiles à nos concitoyens, comme en matière d’intégration des réfugiés ou de revitalisation de nos centres-bourgs et de nos villages.

Nous allons rester un Mouvement ouvert, qui maintient le principe de la double adhésion, l’autonomie de ses comités locaux et qui préserve cette bienveillance à l’égard de celles et ceux qui veulent s’engager pour leur pays. Nous allons rester un mouvement européen, qui pense les transformations à l’échelle transnationale et prépare les prochaines échéances, à travers une grande marche citoyenne pour l’Europe.

Chères marcheuses, chers marcheurs, je sais la vitalité, je sais la soif d’engagement qui nous met en Mouvement. Je sais aussi que nos défis sont immenses. Avec vous, je veux les relever et je sais pouvoir m’appuyer pour cela sur tout un vivier de compétences et d’initiatives.

Je veux enfin que nous restions fidèles à ce que nous sommes: un Mouvement qui ne s’interdit jamais de rêver, d’inventer et de proposer. Un Mouvement qui se nourrit de l’espoir qu’il a suscité dans le pays. Un Mouvement qui entend la colère de nos concitoyens face aux choses telles qu’elles sont. Et un Mouvement qui trouve le courage de les changer.

Car plus que jamais, nous sommes La République en Marche.

Christophe Castaner