Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Communiqué - Décision de la Commission des conflits concernant Mme Agnès Thill

21 février 2019 - Le Bureau Éxécutif a statué sur le cas de Madame Agnès Thill.

Réunie hier après saisine du Bureau exécutif de La République En Marche ! pour statuer sur le cas de Madame Agnès Thill, députée LaREM de l’Oise, la Commission des conflits du mouvement a pris la décision d’adresser une mise en garde à l’encontre de l’intéressée.

Cette décision fait suite aux propos blessants et maladroits tenus par la députée au sujet des personnes pouvant avoir recours à la procréation médicalement assistée (PMA). Il a été notifié à Mme Thill que ces provocations n’étaient en rien conformes à l’attitude que les adhérents de LaREM et les Français dans leur ensemble sont en droit d’attendre de leurs élus.

Agnès Thill a fait part de son soutien inaltérable envers le mouvement ainsi que de sa volonté de rester engagée auprès du Président de la République. Consciente de son utilisation excessive des réseaux sociaux, de ses maladresses et des propos blessants qu’elle a tenus, elle s’est engagée à veiller avec la plus grande prudence à la forme de ses propos ainsi qu’à son usage des réseaux sociaux à l’avenir.

Toutefois, la Commission des conflits, qui statuait pour la première fois sur le cas de Mme Thill, a indiqué à l’intéressée qu’elle se verrait contrainte de prendre une sanction plus lourde pouvant aller jusqu’à l’exclusion si elle venait à renouveler un tel comportement.

La République En Marche ! tient à rappeler son plein engagement à ouvrir la PMA aux couples de femmes et sa détermination à lutter contre toutes les formes de discrimination. Mme Thill s’est par ailleurs engagée à respecter les décisions futures de la majorité présidentielle sur les questions relatives à la PMA.

L’équipe de La République En Marche