Retrouvez cet article sur en-marche.fr

La République En Marche exprime sa solidarité envers l'ensemble du peuple hongkongais

23 août 2019 - Le Mouvement tient à faire part de sa solidarité envers le peuple hongkongais

Dimanche 18 août, ce sont 1,7 millions de citoyens de Hong-Kong qui ont manifesté pacifiquement pour la liberté et la démocratie. Ce chiffre est considérable. C’est 30% de la population de plus de 15 ans. Cette mobilisation de masse, déterminée et non-violente, est donc historique et ne peut être passée sous silence.

Elle nous ramène à notre histoire et à nos valeurs, mais aussi à des aspirations universelles en évoquant le combat citoyen pour la démocratie et les libertés publiques. Comment rester indifférents à de tels enjeux pour lesquels l’Union européenne a souvent été le fer de lance ? Notre démocratie est fondée sur la conviction que les Droits de l’Homme sont universels et non particuliers. Ils ne sont pas l’apanage du monde occidental.

Nous saluons les positions prises par la Présidence de la République Française, par le Ministre des Affaires étrangères et par la cheffe de la diplomatie européenne, appelant toutes les parties à renouer le dialogue, à éviter l’escalade de la violence et à respecter l’état de droit.

Nous sommes aux côtés du peuple chinois et pensons que la démocratie a toute sa place dans la culture chinoise. La Chine ne doit pas être réticente aux aspirations à la liberté et à l'expression populaire. Plus de démocratie et de liberté ont toujours rendu plus fort les peuples et les nations. Le dialogue doit l’emporter sur la violence pour le bien des deux parties.

Nous rappelons notre attachement à la déclaration commune sino-britannique de 1984 et à la Loi fondamentale de 1990 qui ont prévu un approfondissement de l'expérience démocratique de Hong-Kong et prévoient à terme l’instauration du suffrage universel. Le principe « un pays, deux systèmes » a permis une expérience politique et démocratique dynamique à Hong-Kong qui doit se développer encore.

Nous exprimons ces convictions sans ingérence. Ne donnons pas de leçons car notre démocratie est aussi certainement perfectible, mais ouvrons via l’Union européenne un dialogue amical avec la Chine sur ces questions. Partageons nos expériences et progressons ensemble.