Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Communiqué de presse : En Marche ! exige que Jean-Marie Le Pen soit démis de ses fonctions au FN

29 avril 2017 - En Marche ! demande à la candidate du parti Front National de condamner publiquement les propos de son père et de mettre fin immédiatement aux fonctions encore occupées par Jean-Marie Le Pen au sein du Front National.

Communiqué de presse de Benjamin Griveaux – Porte-parole d’En Marche !
samedi 29 avril


En Marche ! exige que Jean-Marie Le Pen soit démis de ses fonctions au sein du Front National

Dans son dernier journal de bord diffusé sur Youtube, Jean-Marie Le Pen a déclaré suite à l’hommage national pour Xavier Jugelé, le policier lâchement assassiné par un terroriste islamiste le jeudi 20 avril sur les Champs-Elysées à Paris, que cette cérémonie « rendait plutôt hommage à l’homosexuel qu’au policier ». Il a justifié ses propos ignobles car « la participation de son conjoint, le long discours qu'il a prononcé, a en quelque sorte institutionnalisé le mariage homosexuel et l'exaltait en quelque sorte d'une façon publique. Et cela, ça m'a un peu choqué ».

Si Marine Le Pen a dit avoir été « touchée » par le discours prononcé par le compagnon de Xavier Jugelé, elle n’a toujours pas, plus de 24 heures après la diffusion de cette vidéo, condamné fermement les propos tenus par son père qui est encore le Président d’honneur du Front National et membre de droit du comité central de ce parti.

Je demande à la candidate du parti Front National de condamner publiquement les propos de son père et de mettre fin immédiatement aux fonctions encore occupées par Jean-Marie Le Pen au sein du Front National.
Comment croire qu’elle pourrait, demain, assumer les plus hautes charges de l’Etat, si elle n’est pas capable de sanctionner de tels comportements dans son propre parti ?

Le choc du 21 avril 2002 a fondé mon engagement politique. Le Front National n’a pas changé depuis, ni dans ses pratiques anti-républicaines, ni dans son idéologie. Que nos concitoyens qui doutent ou hésitent encore à aller voter le 7 mai prochain en soient pleinement conscients : choisir le vote blanc ou l’abstention, c’est mettre un bulletin dans l’urne en faveur de la famille Le Pen et de sa détestation de nos différences.