Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Le conseil d’administration de La République En Marche accepte la démission de M’Jid El Guerrab

5 septembre 2017 - M’Jid El Guerrab a fait part au conseil d’administration de son souhait de démissionner du mouvement.

Le conseil d’administration de La République En Marche a convoqué M’Jid El Guerrab ce mardi 5 septembre pour l’entendre sur les conditions de la confrontation violente avec Boris Faure survenue le 30 août qui a donné lieu à sa mise en examen pour « violence volontaire avec arme ».

M’Jid El Guerrab a fait part au conseil d’administration de son souhait de démissionner du mouvement.

Eu égard à l’extrême gravité des faits et indépendamment de la procédure judiciaire en cours, La République En Marche a accepté cette démission et mis ainsi un terme à la procédure de sanction engagée qui aurait conduit à son exclusion du mouvement.

La République En Marche a pour ambition de rénover en profondeur notre vie démocratique. Etre adhérent de La République En Marche, c’est être attaché aux valeurs de progrès, à l’exemplarité, au respect d’autrui et, évidemment, au refus de la violence. Par son comportement incompatible avec le respect de nos principes fondateurs, M’Jid El Guerrab n’est plus en mesure de participer à ce projet.


Il appartient dorénavant à M’Jid El Guerrab de prendre toutes ses responsabilités et de justifier devant ses électeurs de la poursuite de son mandat.



L’équipe de La République En Marche +33 1 86 95 84 23