Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Municipales : LaREM investit ou soutient 15 nouveaux candidats et candidates

15 juillet 2019 - LaREM dévoile la liste de 15 nouveaux candidats et candidates pour les élections municipales 2020.

Dans cette nouvelle vague, 5 régions sont représentées : le Grand-Est, la Nouvelle-Aquitaine, la Bretagne, l’Auvergne-Rhône-Alpes et, majoritairement, l’Ile-de-France. Deux candidates partiront à la conquête de 2 des 20 plus grandes villes de France : Carole Gandon à Rennes (217 000 habitants) et Emilie Chalas à Grenoble (162 000 habitants). La première est référente départementale et porte-parole nationale de LaREM depuis janvier 2019 ; la seconde a été élue députée en 2017. Leur trajectoire illustre concrètement la promesse fondamentale de LaREM, qui est celle de l’accompagnement des citoyens et des citoyennes vers l’engagement et vers la prise de responsabilités politiques.

Sept candidat(e)s sont issu(e)s des rangs des animateurs(rices) de comités locaux de La République En Marche : Chantal Cazals à Fontenay-sous-Bois, Julien Chambon à Houilles, Bruno Coradetti au Vésinet, Laurent Daval à Saint-Dizier, Florence Gall à Vincennes, Serge Godard à Bry-sur-Marne, Rémy Lagay à Champs-sur-Marne.. Avec Sébastien Duprat, enseignant chercheur en biotechnologies et candidat à Limay, ils incarnent le souffle de renouvellement que le mouvement En Marche ! met en œuvre depuis sa création, en donnant toute sa place à la société civile.

Enfin, La République En Marche poursuit le rassemblement de toutes les forces politiques. Ainsi, cinq conseillers municipaux ou régionaux en fonction hier ou aujourd’hui – Jean-Pierre Bariant (Ozoir-la-Ferrière), Benjamin Giami (Aulnay-sous-Bois), Philippe Ribot (Le Haillan), John Samingo (Combs-la-Ville) et Alexandre Cassaro (Forbach) – ont décidé de rejoindre la dynamique En Marche ! et de contribuer, à l’échelle de leur commune, à la réussite du quinquennat en participant, au plus proche des Français et des Françaises, au déploiement de projets innovants, à la fois ambitieux et nécessaires.

Le 15 juillet 2019, sur proposition de la CNI, le Bureau exécutif de La République En Marche a décidé de l’investiture de :

  • Jean-Pierre Bariant, candidat à la mairie d’Ozoir-la-Ferrière (Seine-et-Marne, 77)
    Diplômé de l’ESSEC, Jean-Pierre Bariant a travaillé dans le secteur du commerce et de l’industrie aussi bien qu’au sein de collectivités territoriales. Il a été adjoint au maire d'Ozoir-la-Ferrière, en charge du commerce et de l’industrie, pendant 17 ans, ainsi que vice-président de la communauté de communes pendant 4 ans. Il a quitté ses fonctions pour lancer un mouvement citoyen : « Pour Ozoir ». Il prône une autre manière de faire de la politique au niveau local, fondée sur la consultation et la participation, afin de mettre les attentes des citoyen(ne)s véritablement au cœur des projets de la ville.

  • Chantal Cazals, candidate à la mairie de Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne, 94)
    Chantal Cazals est consultante en stratégie, formatrice et conférencière spécialisée dans la transformation des organisations face aux enjeux du digital et de l’intelligence artificielle. Au quotidien, elle met en œuvre sa capacité à transformer des idées en projet et à aborder l’action avec pragmatisme et cohérence. Animatrice du comité LaREM de Fontenay-sous-Bois, elle souhaite contribuer à faire de la politique autrement, en faisant preuve de créativité par rapport aux pratiques locales existantes. Elle s’attache à réinventer la relation entre la politique et les citoyens et citoyennes, en mettant au centre de ses priorités les enjeux de proximité, de lien social, d’égalité des chances, de transmission intergénérationnelle et d’émancipation.

  • Julien Chambon, candidat à la mairie de Houilles (Yvelines, 78)
    Animateur local LaREM, Julien Chambon est chef d’entreprise. Consultant en stratégie digitale, entrepreneur engagé dans la transformation numérique, il est administrateur du Groupement des Entrepreneurs des boucles de Seine. Membre de la commission jeunesse, il s’investit dans la transmission des codes et des savoirs qui permettent aux jeunes d’entreprendre à leur tour. Cette même énergie le guidera au service de sa ville, pour assurer l’avenir de tous. Après concertation avec plus de 1000 Ovillois, deux grandes priorités sont apparues : assurer une urbanisation harmonieuse et une transition écologique de la ville et maintenir une dynamique économique et solidaire dans la commune. C’est avec détermination que ce sociologue universitaire de formation et son équipe répondront à ces défis.

  • Emilie Chalas, candidate à la mairie de Grenoble (Isère, 38)
    Après des études en sociologie, en criminologie et en aménagement du territoire, Emilie Chalas est devenue ingénieure de la fonction publique territoriale. Responsable du service urbanisme de la ville de Moirans (Isère), elle a été par la suite nommée responsable de la direction des ressources humaines puis directrice générale des services dans la même commune. En 2017, Emilie Chalas a été élue députée de la troisième circonscription de l'Isère. Elle siège depuis à la Commission des lois et participe aux groupes de travail sur la fin de vie, la fonction publique et les Quartiers Politique de la ville.

  • Bruno Coradetti, candidat à la mairie du Vésinet (Yvelines, 78)
    Diplômé de l’IEP de Grenoble, section économique et financière, et titulaire d’une maîtrise de droit des affaires, Bruno Coradetti a effectué une carrière de directeur commercial. Retraité depuis 2017, il est animateur du comité local de LaREM. Depuis 6 mois, il organise une consultation appelée « Le Vésinet & Moi » afin de proposer un programme pour la ville qui réponde concrètement aux attentes de ses habitant(e)s. Par exemple, conscient des nombreux atouts d’une ville qui jouit d’un beau patrimoine, Bruno Coradetti souhaite développer la solidarité citoyenne et intergénérationnelle.

  • Laurent Daval, candidat à la mairie de Saint-Dizier (Haute-Marne, 52)
    Professeur d’histoire-géographie au lycée Saint-Exupéry de Saint-Dizier, Laurent Daval est animateur du comité local de La République En Marche. Officier réserviste de l’Armée de l’Air, il a mis en place un projet scolaire « Défense », en lien avec la base aérienne de Saint-Dizier. Membre de plusieurs associations (Greenpeace, Souvenir Français), il souhaite s’engager pour sa commune en proposant à ses concitoyens une gouvernance très à l’écoute des habitant(e)s, qui soit désireuse de mettre en place des idées nouvelles et résolument tournée vers l’avenir.

  • Sébastien Duprat, candidat à la mairie de Limay (Yvelines, 78)
    Chercheur, enseignant et consultant en biotechnologies - santé – environnement, en sciences de la vie et en bioéthique et droit biomédical, Sébastien Duprat a à cœur de contribuer au dynamisme de sa commune. C’est dans cette optique qu’il a par exemple invité dans sa ville une exposition photographique intitulée « Clin d’œil d’une cellule souche », qui a voyagé dans toute l’Europe avec pour vocation de réconcilier les européens avec la recherche scientifique. C’est ce type de projets citoyens d’un genre nouveau, innovants et accessibles, que Sébastien Duprat souhaite déployer à Limay. Avec des compétences polyvalentes, acquises au cours de 18 années d’expérience professionnelle en France et à l’étranger, il souhaite désormais fédérer les forces vives de la ville et se mettre au service de ses concitoyen(ne)s.

  • Florence Gall, candidate à la mairie de Vincennes (Val-de-Marne, 94)
    Florence Gall est co-animatrice du comité local La République En Marche de Vincennes, qu’elle a fondé. Urbaniste de formation, elle est également membre du comité de pilotage du Grand Paris En Marche. Après plusieurs années d’exercice au sein de l’agence d’urbanisme de la ville de Paris sur des projets de mobilité, à l’étranger et en région, elle devient directrice du cabinet parlementaire de Guillaume Gouffier-Cha, député de la sixième circonscription du Val-de-Marne (Saint-Mandé, Fontenay-sous-Bois, Vincennes). Florence Gall travaille depuis plusieurs mois à un projet pour sa ville qui soit écologique, solidaire et qui prône la transparence dans l’action publique et l’égalité entre les femmes et les hommes.

  • Carole Gandon, candidate à la mairie de Rennes (Ille-et-Vilaine, 35)
    Carole Gandon est diplômée de l’IEP de Rennes. Spécialiste en management de projets de recherche et innovation à dimension européenne et internationale, elle s’occupe notamment d’activités en lien avec la construction de la ville de demain. Cofondatrice d'un réseau féminin visant à promouvoir la visibilité des femmes dans l’espace public, elle a fondé en 2018 un cabinet de conseil spécialisé en développement international. Référente d’En Marche en Ille-et-Vilaine, Carole Gandon a été animatrice d’un des comités locaux rennais puis a été nommée porte-parole nationale du mouvement début 2019. C’est avec le collectif « Révéler Rennes » qu’elle prépare depuis plusieurs mois un projet véritablement ambitieux au service des Rennais et des Rennaises.

  • Benjamin Giami, candidat à la mairie d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis, 93)
    Franco-britannique, Benjamin Giami est diplômé de Sciences Po. Il a été chargé de mission auprès d’un cabinet ministériel puis collaborateur parlementaire. Il revient à Sciences Po en 2011, en tant que chef du cabinet du directeur de l’institut puis en tant que responsable du pôle « préparation aux concours administratifs » et de la spécialité « administration publique ». Il y est maître de conférences depuis 2012, en institutions politiques et en droit constitutionnel. Il devient par la suite directeur exécutif du Collège des Masters de l’Université de recherche « Paris Sciences et Lettres ». Il dirige désormais la société BE Conseil et Formation, qui accompagne des élèves de tous horizons souhaitant intégrer les instituts d’études politiques. Élu en 2014 au conseil municipal, il est président du groupe d’opposition LREM-Agir d’Aulnay-sous-Bois.

  • Serge Godard, candidat à la mairie de Bry-sur-Marne (Val-de-Marne, 94)
    Après quelques années à exercer en tant que forgeron, Serge Godard a repris ses études et obtenu le diplôme d’expert-comptable. Il exerce ce métier depuis 30 ans au sein d’une structure dont il est associé. Il a créé en 2016 le comité local d’En Marche, qu’il anime depuis. Il travaille avec son équipe à la constitution d’un projet qui réponde aux attentes des Bryards, consultés dans le cadre de rencontres informelles et bientôt d’ateliers participatifs. La revitalisation du vivre-ensemble, la poursuite du développement économique et durable et la mise en œuvre d’une gouvernance plus transparente et participative font partie des objectifs prioritaires identifiés par Serge Godard et son équipe pour la ville de Bry-sur-Marne.

  • Rémy Lagay, candidat à la mairie de Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne, 77)
    Diplômé de l’école de commerce EM Lyon, Rémy Lagay a effectué une grande partie de sa carrière au sein de la SNCF. Il est actuellement directeur adjoint du programme « Train autonome », qui travaille à l’amélioration de la mobilité ferroviaire en région. Responsable « Transition écologique » de l’équipe LaREM77, il est à la recherche de démarches locales éco-responsables et souhaite mettre ses compétences acquises en entreprise au service de ses concitoyens. Animateur du comité En Marche de Champs-sur-Marne, il soutient les initiatives citoyennes dans sa commune et œuvre pour l’expansion de la démocratie contributive.

  • Philippe Ribot, candidat à la mairie du Haillan (Gironde, 33)
    Cadre bancaire, responsable de l’agence de Villenave d’Ornon au Crédit Agricole d’Aquitaine, Philippe Ribot a été élu local pendant dix-neuf ans. Il a longtemps été adjoint aux finances. Philippe Ribot travaille de longue date avec le comité local d’En Marche à la création d’un programme pour Le Haillan co-construit avec les citoyen(ne)s.

  • John Samingo, candidat à la mairie de Combs-la-Ville (Seine-et-Marne, 77)
    John Samingo est conseiller municipal de Combs-la-Ville depuis 2014 et conseiller départemental depuis 2015. Après des études en sciences politiques et en administration territoriale, il s’est spécialisé dans la gestion municipale en travaillant auprès de plusieurs collectivités seine-et-marnaises. Il anime aujourd’hui le comité de Combs-la-Ville de La République En Marche.

Le 15 juillet 2019, sur proposition de la CNI, le Bureau exécutif de La République En Marche a décidé d’apporter son soutien à :

  • Alexandre Cassaro, candidat à la mairie de Forbach (Moselle, 57)
    Après des études commerciales et immobilières, Alexandre Cassaro obtient le diplôme de l’Institut technique bancaire. Il travaille depuis 2010 pour la Banque Populaire d’Alsace – Lorraine – Champagne. Depuis 2016, il est conseiller régional du Grand Est, délégué à l’égalité femmes-hommes. Il est vice-président de la Commission des Affaires européennes et internationales. Il préside également le Comité Régional des Services de transport de l’Est-Mosellan. Très investi dans des associations de Forbach (Saint-Vincent-de-Paul, l’association culturelle franco-italienne, l’association Die Furbacher), Alexandre Cassaro a à cœur de poursuivre son engagement politique au service de sa commune.