Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Pourunecause.fr : une plateforme et des engagements pour faire avancer les combats des Français

7 avril 2021 - Le mouvement lance une plateforme d'engagement ouverte à tous

Le mouvement En Marche ! lance une grande mobilisation avec la plateforme Pourunecause.fr. Cette plateforme d’engagement permet à chaque citoyen de porter une cause qui lui est chère, de la faire entrer dans le débat public, d’interpeller les responsables politiques concernés et de changer le réel. En marche ! s’engage à accompagner les citoyens en leur donnant les moyens de faire grandir et réaliser leurs causes.

« Aujourd’hui les citoyens ont besoin de s’exprimer, de s’engager au-delà des urnes. Notre société est animée par des causes dont chacun peut s’emparer, c’est le rôle de notre plateforme Pourunecause. »
Stanislas Guerini, délégué général de LaREM

La République En Marche a été fondée avec l’ambition de faire de la politique autrement, en donnant la parole et la capacité d’agir aux citoyens. Un principe fondateur qui a poussé des milliers de Français à s’engager en politique et à se mobiliser pour porter cette nouvelle vision. Cinq ans après La Grande Marche, En Marche ! continue d’innover dans les pratiques politiques et l’engagement militant en mobilisant le plus grand nombre autour d’idées et d’actions positives avec la plateforme Pourunecause.fr.

Aujourd’hui, les Français veulent s’engager, mais ne veulent pas forcément adhérer à un mouvement politique. La plateforme se fait l’écho de cette réalité avec un triple objectif. D’abord, faire émerger des causes qui passionnent les Français. Ensuite, mobiliser et fédérer tous les citoyens qui les partagent. Enfin, donner aux porteurs de causes les moyens de les faire aboutir, en les mettant en relation avec des responsables politiques. Les causes, idées et actions qui émergeront nourriront les réflexions programmatiques pour les futures échéances électorales.

« Cette initiative répond à un véritable constat émanant du terrain ! De plus en plus de gens se désengagent des mouvements politiques, alors que la population se mobilise pour des combats qui lui tient à cœur. C’est pour cela que nous proposerons aux citoyens de s’engager sur Pourunecause.fr »
Jean-Marc Borello, délégué général adjoint de LaREM

Comment cela fonctionne ? Chacun peut créer sa cause en quelques clics et mobiliser un maximum de personnes autour d’elle : plus une cause est soutenue, plus elle a de chances d’être portée par des responsables politiques ou associatifs. Pour engager des soutiens, les porteurs de causes ont plusieurs outils à leur disposition : lancer des pétitions ou des sondages, utiliser les réseaux sociaux, organiser des débats en ligne, etc. Tous les sujets sont concernés, tant sur le plan national que local. Les citoyens et acteurs engagés dans des causes d’une même thématique sont regroupées dans une coalition (économie, inclusion, transition écologique, etc.).

Les engagements de La République En Marche :

  • Un accompagnement personnalisé pour mobiliser autour des causes (formations, conseils, ateliers…) ;
  • Des outils et des ressources pratiques (création d'événements, forums de discussion, pétitions…) ;
  • Des mises en relation chaque mois avec des responsables politiques et associatifs pour faire entendre et aboutir les causes ;
  • Des actions pour mettre en avant les causes sur les réseaux sociaux et proposer des publications par une maison d'édition.

La plateforme est ouverte à tous les citoyens. Elle s’adresse à tous ceux qui souhaitent porter un combat positif pour le pays. Les porteurs s’engagent à respecter une charte des valeurs à la création de leur cause. Il n’est pas nécessaire d’être adhérent à En marche ! pour créer sa cause. La plateforme peut collecter des causes divergentes (ex : pour l’augmentation/diminution du nucléaire dans le mixte énergétique).

La plateforme sera complétée par de nouvelles fonctionnalités dans les prochaines semaines (espace de discussion, actions de mobilisation rapides, etc.). Au lancement, **la plateforme compte plus de 300 causes dont quelques exemples sont à retrouver ci-dessous. **

Découvrir la plateforme.

Découvrir le spot.

Découvrez les portraits vidéos des premiers porteurs de cause sur les réseaux sociaux de La République en Marche (mise en ligne le 8 avril).

Les premiers porteurs de cause témoignent :

Pour la légalisation du cannabis thérapeutique

« Alors même que 21 pays de l’Union Européenne ont largement avancé et légiféré dans le sens de la légalisation du cannabis thérapeutique, aujourd’hui les patients français sont obligés de l’acheter à l’étranger, à des prix élevés et sans garantie sur la qualité. Notre retard plaide pour un double non-sens : sanitaire et économique. » Laurence B., 59 ans, médecin nutritionniste

Pour une lutte contre l’usurpation d’identité

« J’ai été victime d’usurpation d’identité pendant plusieurs années. J’ai été arrêté, menotté, enfermé pour des faits que je n’ai pas commis. Je milite pour que ce problème soit entendu et reconnu, pour que les victimes ne soient plus laissées dans l’angoisse. Plus de 200 000 victimes sont usurpées de leur identité chaque année. » Charlie K. 44 ans, victime d’usurpation d’identité

Pour une meilleure prise en charge de l’endométriose

« Cette maladie chronique responsable d’extrêmes douleurs pelviennes et dans certains cas, d’infertilité est encore trop peu connue, souvent mal diagnostiquée, mais également mal suivie. L'accès à l'information est fastidieux, le corps médical navigue parfois à vue sur le sujet, démuni face à une maladie sur laquelle il est encore peu formé. » Pauline C., 30 ans Atteinte d’endométriose

Pour vulgariser la cybersécurité au quotidien

« Je me suis engagée pour faire prendre conscience des dangers des cyberattaques au quotidien en tant qu’utilisateur d’objets connectés ; mais également sur l’importance de devoir réagir tous ensemble rapidement pour protéger nos données personnelles, nos entreprises et la souveraineté de la France. Il s’agit de protéger la France et pourquoi pas en faire un leader en matière de cybersécurité. » Sarah L. 28 ans, ingénieure en cybersécurité

Pour une meilleure valorisation du bénévolat des seniors

« Le problème c’est que l’on constate depuis une dizaine d’années un tassement du nombre de seniors bénévoles de plus de 65 ans. Il faut y remédier, c’est important à double titre : parce que notre société a besoin du dynamisme de toutes ces associations, et parce que la santé physique et psychologique des seniors est meilleure dès lors qu’ils entretiennent une socialisation. » Richard F., 64 ans, futur retraité

Pour lutter efficacement contre le harcèlement scolaire

« Il s’agit d’un fléau d’une étendue rare, qu’on retrouve dans tous les établissements. Je souhaite qu’on garantisse aux victimes et à leurs parents de pouvoir s’en sortir. Exigeons d’obtenir une plus grande place sur le lieu scolaire pour aider à la détection du harcèlement et encadrer tant les enfants harcelés que ceux qui y contribuent. » Olivia C. 41 ans, mère de 3 enfants





CONTACT PRESSE : Benjamin Sayag • 06 14 66 15 00 • benjamin.sayag@en-marche.fr