Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Combattre l’idéologie djihadiste en permettant la fermeture de lieux de culte / associations

30 octobre 2017 - Le candidat Emmanuel Macron s'y était engagé, il l'a fait !

Ces dernières années, le terrorisme djihadiste a frappé plusieurs fois notre pays. L’état d’urgence avait été renouvelé trois fois depuis les attentats de novembre 2015, il était devenu indispensable de le remplacer par des mesures pérennes et de renforcer notre arsenal juridique.

Promulguée le 30 octobre 2017, la Loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme intègre dans le droit commun des dispositions jusque là réservées à l’état d’urgence. Cette loi autorise notamment au préfet la fermeture administrative des lieux de culte pour apologie ou provocation au terrorisme, pour une durée ne pouvant excéder six mois. Cette loi est à la fois mieux adaptée à la lutte contre le terrorisme et plus protectrice des libertés : par exemple, alors qu'auparavant la seule là où l’atteinte à l’ordre public suffisait à activer les dispositions de l’état d’urgence les mesures s’appliquent maintenant directement en cas de menace terroriste prégnante.

Protéger tous les Français est indispensable car la sécurité est la première de nos libertés !



✅ On l'a dit, on le fait !