Retrouvez cet article sur en-marche.fr

On l'a dit, on le fait : lutter contre le harcèlement et les violences faites aux femmes

8 mars 2018 - Le candidat Emmanuel Macron s'y était engagé, il l'a fait !

Aujourd’hui, 1 femme est tuée tous les 3 jours sous les coups de son compagnon ou de son ex-conjoint. Le combat contre les violences sexuelles et sexistes doit être mené d’urgence !

C’est pourquoi, le président de la République a fait de la lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes la “grande cause nationale du quinquennat”. Pour que cessent le harcèlement et les violences à l’égard des femmes et que la honte change enfin de camp nous avons lancé une grande campagne de sensibilisation : “Arrêtons-les”.

Un plan quinquennal de lutte contre les violences sexuelles et sexistes a été lancé et implique tous les ministères. Trois volets sont concernés : l’éducation dès la petite enfance, l’accompagnement des victimes de violences sexuelles et sexistes, et la répression des auteurs.

Afin de mener à bien ce combat, le budget alloué à la lutte contre les violences sexistes et sexuelles est augmenté de 13% sur toute la durée du quinquennat. 420 millions d’euros de crédits interministériels sont également prévus pour la mise en oeuvre de ce plan.

LaREM s’engage pleinement dans cette grande cause nationale : près de 35 000 personnes ont répondu à notre consultation sur les enjeux d’égalité professionnelle, les représentations sociales et culturelles associées aux femmes et aux hommes, la lutte contre le harcèlement et les violences sexuelles. Grâce à eux, c’est une dizaine d’idées concrètes qui a été présentée à Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes.



✅ On l'a dit, on le fait !