Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Tribune - Philippe Martin : Les artifices d’un chiffrage supposé objectif

2 avril 2017 - Réponse de Philippe Martin, chef économiste, campagne Emmanuel Macron à COE-Rexecode.

Comment Coe-Rexecode arrive-t-il à faire croire que le programme de François Fillon est meilleur que celui de Emmanuel Macron ? Par un artifice sur la réforme de retraites que nous démontons ici.

Première étape : Coe-Rexecode invente une réforme des retraites qui n’existe pas dans le programme de Emmanuel Macron. Il justifie cet artifice en arguant que sans cette réforme le déficit public dépasserait les 3%. Cet argument a déjà été démonté par la lettre ouverte de Jean Pisani-Ferry. Cette réforme des retraites inventée dans le programme de Emmanuel Macron plombe le PIB de 0,7 point en 2022, c’est-à-dire la moitié de l’écart de PIB entre le programme de François Fillon et Emmanuel Macron!

Deuxième étape : Coe-Rexecode ne choisit pas n’importe quelle réforme des retraites à « ajouter » au programme de Emmanuel Macon. Il choisit celle qui est, selon leur logique, la pire des réformes, celle qui consiste à baisser les pensions de 19Mds d’euros. Pourquoi la pire ? Parce que c’est celle qui a le plus gros effet négatif sur la croissance et celle qui a le plus faible effet sur le déficit. Pour mieux démonter le résultat de Coe-Rexecode, entrons un instant dans sa logique mais supposons qu’on rajoute au programme de Emmanuel Macron non pas la pire des réformes (la baisse des pensions) mais celle qui dans la logique Coe-Rexecode est la meilleure pour la croissance et la réduction des déficits… c’est-à-dire, comme par hasard, celle de François Fillon (le recul de l’âge de la retraite). Cela consiste à traiter les deux candidats de manière symétrique. On peut aisément faire cet exercice car l’impact de cette réforme sur le PIB et sur le solde public est indiqué page 59. Voilà ce qui arrive à la trajectoire (toujours en % par rapport au compte central comme dans le document Coe-Rexecode) de PIB et de solde public [1] :

Le choix de Coe-Rexecode d’imposer la réforme des retraites la plus défavorable au programme d’Emmanuel Macron plombe logiquement la croissance. Si Coe-Rexecode avait choisi de traiter les deux candidats de manière symétrique, le gain de PIB du programme de Emmanuel Macron serait plus que doublé (de 1,7 à 3,6) ! Dans ce cas, on voit que le programme de Emmanuel Macron est meilleur en terme de PIB que celui de François Fillon (3,6 contre 3,2) et proche en terme de solde public. On comprend mieux ainsi la logique politique qui a amené Coe-Rexecode à ne pas traiter les deux programmes de manière symétrique.

Philippe Martin, chef économiste, campagne Emmanuel Macron

[1] : Il suffit pour cela de partir du tableau page 92 (impact macroéconomique sans la réforme inventée des retraites) et de lui ajouter les chiffres de l’impact de la réforme des retraites du tableau 59.