Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Replay de la conférence de presse de Richard Ferrand

8 mai 2017 - Au lendemain de la victoire d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, Richard Ferrand tenait une conférence de presse sur l’avenir du mouvement et les élections législatives.

Hommage a été rendu à Corinne Erhel, fidèle depuis le premier jour. Elle s’était engagée aux côtés d’Emmanuel Macron très rapidement, avec courage, enthousiasme et ténacité. Elle n'aura pas pu voir cette victoire à laquelle elle a tant contribué. Nos pensées lui sont destinées.

Il en est de même pour Tamara, adhérente d’En Marche à Dreux qui a péri dans un accident de voiture à la veille du premier tour. Le mouvement sera là pour épauler ses proches autant que de besoin, notamment son petit garçon.

Loin des projecteurs, loin des médias, et partout en France, le mouvement En Marche, ses 285 000 adhérents répartis dans 3 000 comités locaux dont 400 à l’étranger, ont joué un rôle capital dans l’élection d’Emmanuel Macron à la Présidence de la République.
Ensemble nous avons distribué plus de 50 millions de tracts, participé à plus de 5 000 opérations de porte-à-porte, pris en charge 68 000 procurations, organisé en un mois plus de 40 000 événements : meetings, réunions d'appartements, kiosques...

Nous mesurons l’engagement et la mobilisation de ces dizaines de milliers de citoyens qui souvent n’avaient jamais fait de politique, ne s’étaient jamais engagés et venaient de tous les milieux sociaux de notre pays.
Notre marque de fabrique depuis le début : écouter pour mieux se faire entendre. Le programme que les Français ont choisi hier est le fruit de ce dialogue constant avec le pays.

Le premier acte de la refondation de notre vie politique s’est terminé hier avec l’accession d’Emmanuel Macron à la Présidence de la République.

Devenu Président de tous les Français, Emmanuel Macron a démissionné ce lundi de la Présidence d’En Marche, lors d’un Conseil d’administration extraordinaire du mouvement. La présidence par intérim est assurée par Catherine Barbaroux, ex-présidente de l'Association pour le droit à l'initiative économique (Adie) et déléguée nationale d'En Marche !

Le deuxième acte de la refondation de notre vie politique sera la constitution, lors des élections législatives du mois de juin, d’une majorité de changement.

« En Marche » est appelé à devenir « La République En Marche ».

La République En Marche investira pour les élections législatives une ou un candidat dans chacune des 577 circonscriptions de notre pays et des Français de l’étranger.

Le Congrès fondateur de notre nouvelle force politique se tiendra avant le 15 juillet prochain.
Les candidats respecteront en tous points les objectifs fixés par Emmanuel Macron le 19 janvier dernier, ils reflètent la constance de notre démarche :

L’objectif est que le groupe parlementaire La République En Marche dispose de la majorité absolue à l’Assemblée nationale, afin qu’Emmanuel Macron et le gouvernement qu’il nommera dispose des moyens nécessaires pour mettre en œuvre le projet pour lequel le nouveau Président de la République a été élu.

Ce qui s’appellera demain « La République En Marche » demeure donc un mouvement politique tourné vers la société civile, et fonctionnant grâce à, par et pour des centaines de milliers de citoyens engagés.

La conférence de presse dans son intégralité :