Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Julien Denormandie nous parle de la fin des zones blanches

3 février 2018 - Zoom sur l'accord historique signé entre les 4 opérateurs de téléphonie mobile.

« Je capte pas, j'te rappelle ! » C'est énervant n'est-ce pas ? Heureusement, c'est bientôt fini !

Un accord majeur a été signé avec les 4 opérateurs de téléphonie mobile. Vous rêviez de la 4G partout sur le territoire, même dans le train ? Ça sera bientôt une réalité.





Julien Denormandie, Secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires

« Bonjour à toutes et à tous. Aujourd'hui je veux vous parler de l'accord historique que nous avon signé avec les quatre opérateurs de téléphonie mobile. Pourquoi cet accord est historique ? Parce que nous allons en finir avec le "je ne capte pas, je te rappelle".

Vous avez tous vécu cela, mais pour certains c'est plus qu'une expérience, c'est le quotidien et ce n'est clairement pas acceptable ! Pour cela il n'y a qu'une seule solution : déployer plus vite et partout les infrastructures pour permettre la couverture mobile et numérique du territoire. Avec cet accord chaque opérateur s'engage à construire 5000 installations supplémentaires. Les opérateurs investiront au total plus de 3 milliards d'euros. Pour vous donner un exemple, dans les trois prochaines années nous ferons ce qui a été fait en 15 ans.

Et puis surtout c'est une nouveauté, l'accord sera contraignant. Finies les bonnes intentions, nous sommes dans le concret parce que l'obligation, c'est le résultat. Et notre seul juge de paix sera la perception des Français, parce que pour nous la couverture mobile et numérique c'est d'abord une question de qualité de service. D'ici 2020, ce sera plus de 10 000 communues qui vont passer du fameux 2G, 3G, à la 4G. Et pourquoi c'est important ? Parce que c'est la 4G qui vous permet de surfer sur internet, de faire vos démarches administratives, de dialoguer avec vos proches, de faire vos démarches du quotidien.

Et puis nous allons également renforcer la connexion sur les principaux axes de transport et notamment les trains du quotidien qui concernent 5 millions de personnes. Nous allons également porter un effort particulier sur les zones rurales qui ont été souvent trop délaissées vis-à-vis de la téléphonie et d'internet. Cet accord au final il est le témoin de notre action, une action concrète où seul le résultat compte, une action toute entière tournée vers les Français ! »